Cave à bières & épicerie apéritive

La remontée de la microbrasserie artisanale aux États-Unis

Une microbrasserie désigne une petite fabrique de bière artisanale autonome. Elle s’inspire des recettes traditionnelles. Les bières sont non filtrées et sans additifs. Le processus de brassage convient parfaitement à la qualification « artisanale ». Certains parlent même de bière fait maison. Les États-Unis sont les plus touchés par le spectacle en amont des microbrasseries.

Ses débuts aux États-Unis
C’est aux Royaumes Unis, dans les années 1970 qu’est née l’expression microbrasserie. A cette époque apparaissait une production massive d’ales en fût non pasteurisées et non filtrées. Depuis jaillissent les microbrasseries du monde.
Au cours des années 80, les États-Unis s’approprient le concept et se lancent dans l’aventure. Les premières prenaient modèle sur techniques britanniques, allemandes et belges. Ils ont su rallier leur créativité à ces derniers. Le phénomène prit de plus en plus d’ampleur et les bières artisanales américaines devenaient de plus en plus célèbres et surtout aimées. Les microbrasseries de l’époque étaient indissociables aux pubs: des sortes de bars-restaurants où les bières brassées sur place étaient sirotées. A la fin de l’année 1980, cet exploit prend un élan important.

Un essor incroyable
Plus il y eût de microbrasseries, plus les horizons s’élargissaient. Chaque bière a sa spécialité : des saveurs uniques, une panoplie de choix pour faire plaisir aux papilles. Il y a les bières fortes, amères, sucrées ou acides, vineuses ou piquantes, mousseuses ou onctueuses. Un des pionniers du mouvement est Fritz Maytag et ses bières à vapeurs. L’ Anchor Steam Beer a fait ses marques et a déclenché la fièvre microbrassicole. La demande se multipliait, que d’autres brasseries se mirent à produire la même boisson.
Certaines microbrasseries dépassent les critères et sont devenues des brasseries. Comme le producteur de la bière Samuel Adams obtenue par fermentation basse. En 3 ans, la microbrasserie produisait plus de fûts qu’elle s’est transformée en brasserie. La Colorado est l’un des États qui possèdent une infinité de microbrasseries aux États-Unis. A Fort Collins se tient chaque année, en juin le festival des brasseurs du pays qui réunit les amoureux du goût de la broue.

Le nombre de microbrasseries ne cesse d’augmenter aux États-Unis. Les techniques et les goûts sont tous différents et propres. Les unes préservent les traditions et d’autres revisitent les recettes. Ces endroits deviennent des atouts touristiques du pays et rapportent à l’économie. Bien qu’elle soit une boisson bien désaltérante, n’oubliez pas de la consommer avec modération.

Article écrit en collaboration par Marco Vasco

Share this post



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *